Simulation de votre reste à vivre

Le reste à vivre est la somme qu’il vous reste des revenus
une fois que l’ensemble des crédits et des loyers
(pour les locataires) aient été payés.
C’est donc ce qui permet de payer toutes les dépenses
quotidiennes
(hors crédits) : alimentation, téléphone,
essence, cantine des enfants …

 

Pour calculer votre reste à vivre, il vous faut évaluer vos revenus et vos charges sur un mois, et les indiquer dans le simulateur de reste à vivre. Le résultat de la simulation vous permettra de connaitre votre reste à vivre.

Vos revenus mensuels

 

Ceux sont tous les revenus de vos activités professionnelles une fois les différentes charges salariales retenues.

 

Les revenus sociaux (Allocations familiales, allocation logement), les pensions alimentaires, les pensions retraites ou les pensions d'invalidité, les revenus fonciers sont pris en compte
Les prestations compensatoires (Assedic, RMI) ne sont pas prises en compte.
Vos charges et dettes mensuelles

 

Vous êtes locataire ? Saisissez ici le montant mensuel de votre loyer. Ce montant doit être renseigné sans les charges, comme l'eau ou l'électricité par exemple.

 

Renseignez dans ce champ le montant de remboursements mensuels de votre crédit immobilier. Si vous avez fait plusieurs crédits immobilier, additionnez les mensualités et saisissez ici le montant total.

 

Vous avez contracté un ou plusieurs crédits à la consommation (prêt auto, crédit conso, crédit renouvelable, réserves d'argents, etc...), alors saisissez dans ce champ le montant des mensualités que vous versez. Dans le cas où vous avez plusieurs crédits à la consommation, additionnez toutes vos mensualités et saisissez le total dans ce champ.

 

Vous avez mensualisé vos impôts sur le revenu ? Renseignez dans ce champ le montant d'impôts sur le revenu que vous payez chaque mois.

Selon votre situation familiale, votre reste a vivre minimum n'a pas la même interprétation.

    Pour un foyer en province :
  • Personne seule : 700-750 €
  • Un couple : 1000 €
  • Couple avec 1 enfant : 1200 €
  • Couple avec 2 enfants : 1400 €

En région Parisienne, comptez un reste à vivre minimum de 1200-1300 € pour une personne seule.

Notre avis

Les calculettes CID sont des outils interactifs de sensibilisation au fonctionnement du crédit immobilier et du rachat de crédits. En vous permettant de jouer sur le taux, la durée, la mensualité du prêt, ou encore sur le nombre de crédits à racheter, ces simulateurs n’ont pas d’autre but que d’illustrer les effets des variations d’un paramètre sur les autres. Les simulations qui en résultent n’ont aucune valeur contractuelle. Elles ne tiennent pas compte des frais afférents à ce type d’opérations (frais de dossier, frais de remboursement anticipé, frais de notaire, cotisation d’assurance…). Les taux et durées proposés dans les menus déroulants ne sont pas automatiquement liés et ne correspondent pas à des offres de prêt réelles.

En savoir plus sur le reste à vivre

Tout comme pour une simulation du taux d’endettement, toutes les banques ne calculent pas ce reste de la même façon, certaines retiennent, par exemple, les prestations familiales, les impôts…
Bien plus que le taux d’endettement, le reste à vivre après rachat de crédits est particulièrement observé par les banques pour la réalisation d’un dossier de refinancement.

Le comprendre et l’interpréter

Après une simulation de reste à vivre, l’interprétation des résultats ne peut être faite qu’en fonction de la composition du foyer ; un reste à vivre ‘raisonnable’ ne sera pas le même si l’on vit seul, en couple, avec ou sans enfant.

Dans cette appréciation, les banques se basent sur des principes simples de charges, ainsi quelque soit la composition du foyer certaines charges sont peu variables.

Ainsi, classiquement, les banques estiment pour un couple, un reste à vivre raisonnable de 1000 € ; s’il y a 2 enfants en plus, 1400-1500 euros est une valeur acceptable, puisque les frais vont être répartis.

Il y aura malgré tout des variations selon la localisation géographique, un reste à vivre souhaitable en Ile de France sera supérieur à celui de province.
Certaines banques auront tendance à être plus ou moins exigeantes :

  • Pour certaines 700-750€ seront acceptable
  • Pour les plus exigeantes, il devra se situer entre 1300-1400€
  • La présence d’enfants le majorera de 150 € à 250 € par enfant, selon la banque.

Comment le rachat de crédits peux-t-il permettre de retrouver un reste à vivre plus important.

Un rachat de crédits peut permettre d’améliorer son reste à vivre de manière significative.
Sachant que tous les mois, les incidents de paiement, les découverts vous coute en Agios, en commission d’intervention, … Le rachat de crédit est une solution pour stopper net les couts élevés d’une telle situation.
En étirant la durée du prêt, les échéances mensuels se réduisent, ainsi il redevient possible de :

  • retrouver du disponible,
  • des marges de manœuvres pour faire face aux imprévus (réparation voiture, …)
  • Et pourquoi pas la possibilité d’effectuer un peu d’épargne.

Simulation avant et après rachat de crédit

Cas 1 :

Madame F. travaille comme aide puéricultrice en contrat CDI en Charentes. Elle est locataire et sans enfant *.

  • Ses Revenus : 1500 €
  • Ses Charges :
    • Loyer : 280 €
    • 3 crédits à la consommation : 591 €/mois

 

Grâce à son rachat de crédit, Madame F. retrouve une situation plus saine et un reste à vivre permettant une certaine souplesse pour une personne vivant seule en province.

 

Cas 2 :

Mr et Mme G. sont propriétaires dans la Haute-Vienne. Mr G. travaille dans le BTP en CDI, et Mme G. est vacataire dans la fonction publique, ils ont deux enfants de moins de 10 ans*.

  • Leurs revenus : 3065 €
  • Leurs charges :
    • 1 crédit Immobilier en cours : 110 000 €
    • Plusieurs crédits à la consommation et renouvelable : 30 870 €

 

Suite à leur rachat de crédits, Mr et Mme G et leurs 2 enfants retrouvent un reste à vivre compatible avec leur situation familiale. Ils retrouvent une souplesse budgétaire et une possible marge de manœuvre.
L’opération de refinancement leur a également permis d’intégrer lors du rachat de crédit, un prêt personnel complémentaire de 4 000 €, qu’il ont prévu d’employer pour changer leur chaudière fuel par chaudière à bois.

* Les noms et lieux ont été modifiés afin de conserver l’anonymat des dossiers.